Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 19:45

le docteur michoud

 

j'avais moins de six ans , j'étais émmerveillé quand avec mon pére nous allions rendre visite à notre

voisin monsieur michoud < dentiste de proféssion , a la retraite à cette époque>

 

il avait tranformé une partie de sa maison en un véritable musé, au centre de sa collection trône  ,

son bureau et ses magnifiques livres , j'étais alors fasciné de voir tant de merveilleux fossiles et minéraux

cristaux aux multiples couleurs, qu'il avait mis sous vitrines . scintillants de milles feux grasse aux éclairages.

et ses ammonites de toutes formes  si étranges .

 

j'étais déjas attiré par les siences , fossiles, géologie,insectes.

mais au contacte du docteur michoud j'étais devenu passionné,malheureusement le docteur était trés âgé

et il disparut alors que je devais avoir douze ans  en 1970.

son épouse légua toute la collection au musé d'antibes <le bastion saint andré>

 

la collection s'éjourna quelque années seulement et disparut on ne sait où?

on déplore encore une fois de plus que des collections finissent dans des cartons,

au lieu d'etre expoées dans des musés, car la collection du docteur michoud avait été donnée pour qu'elle

soit mi à la disposition du public antibois.

vraiment navrant pour de beaux fossiles de ceux perdrent dans les sous - sols, les oubliettes des musés.

sur antibes on expose plus facilement des peintures qui sont parfois affligantes pour certaines.

au détriment de la géologie,paléontologie,sience ect...... elles sont mis au rebus!

 

heureusement l'archéologie tient le coup !

 

 

 

    article de nice matin, de l'époque concernant la donnation du docteur au musé du bastion saint- andré

 

SCAN0001 (2)

 

notes manuscrites de j. mourre

de tout temps, quelques " mordus " ont ramassés.        ainsi les fossiles ont échappé  à l'érosion, au pied des chévres ,

à la fantaisie destructrice des bergers et des gamins , se furent des docteurs, pharmacien , prêtres (surtout), instituteurs,

gardes- forestiers , cantonniers , paysans .      est - ce un bien?            est -ce un mal?

somme toute, un bien , je crois!

joseph mourre , né en 1890 , instituteur du village d'angles en 1930 ( intérerssé à la paléontologie)

Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 17:51

pour expliquer l'extinction de masse qui marque la fin du crétacé.

 

 

cinq théories sont proposées.

 

la chute d'un objet extraterrestre ( cométe ou asteroide ) de 10 à 12 kilométres de diamétre.

 

une trés forte activité volcanique (volcan = présence au pakistan inde, de forte activité volcanique ' dépots basaltiques immenses' . des conséquences à long terme sur des millions d' années qui aurait amené le changement climatique majeur ( grande quantité de gaz carbonique lors des éruptions et de particules dans l'amosphére)

 

changements climatiques drastiques ( en autre important refroidissement) pluies trés acides.

 

régression marine importante .

 

événement anoxique exceptionnel.

 

certainement pour beaucoup de chercheurs une seule des théories ne peu expliquer la crise biologique de la fin du crétacé, mais plutot aux éffets conjugués de l'ensemble des différentes  théories  " éffet dominos ".

 

impacte de la cométe  ( nord de la péninsule du yucatan, golfe du mexique) un cratére d' environ 180 kilométres de diamétre et 20 kilométres de profondeur, masqué depuis par les sédiments.

a provoqué une véritable apocalypse, avec des seismes d'une intensité égale à 13 sur l' échelle de richter et des raz-de-marée formant des vagues atteignant 1000 m de haut.

 

un véritable hiver nucléaire,

des milliards de tonnes de gaz et de poussiéres ont été presque instantanément projetées dans l'amosphére de quoi obscurcir le ciel tout autour de la terre assez durablement pour entrainer la mort des plantes, provoquer des boulversements climatiques et priver ainsi les grands animaux de leur nourriture, en quelques années 50% des vertébrés sont rayés de la surface du globe, à commencer par les dinosaures.

 

a suivre.......

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 17:48

    estimation et durée des douze étages du crétacé selon gradstein et al. (1999) = derniére étude récente.

ma = millions d'années  

 

berriasien= 7,5 ma

valanginien= 5,0 ma

hauterivien= 5,0 ma

barremien= 6,0 ma

aptien= 8,8 ma

albien= 13,3 ma

cénomanien= 5,4 ma

turonien= 4,5 ma  

coniacien= 3,5 ma

santonien= 2,5 ma

campanien= 12,2 ma

maastrichien= 6,3 ma

 

le crétacé =     a commencé début berriasien -144 ma.

                        au maastrichien-65 ma.

soit une durée de 79 ma.

 

  la terre où sont les coquillages étais jadis des rivages battus par les flots .   léonard de vinci  .

  DSC04715  DSC04716

  les couches ou strades du barrémien  , des alternances de bancs calcaires et de marnes .

  fournissent des fossiles caractéristique de cet intervalle de temps .

 

DSC04717 au barrémien, le sud-est de la france est occupé par la mer.

le barrémien est un étage géologique du crétacé inférieur (ére secondaire) et (-117 à -113 millions d'années)

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 17:58

je vais vous narrer le vandalisme ,la médiocrité de certains individus qui ceux disent passionnés de nature, de fossiles.

au cours de mes recherches dans l'arrière pays niçois je rencontre parfois et je constate les dégâts occasionnés dans la prospection de fossiles de ces destructeurs de site , voir de magnifique murs de pierres sèches qui sont là au moins depuis 200 ans ou plus. construit par des mains de maîtres quand d'autres vandales sont venus les écrouler sans aucun scrupules , ni conscience pour glaner de si de là quelques coquilles fossilisées en cassant ces blocs de roche qui avaient servi à construire ces magnifique murs de restanque hauts de 2 à 3 m.

que doivent penser les propriétaires de ces terrains quand ils voient ce massacre, c'est certain qu'il n'ont plus aucune considération de ces soit disant chercheurs de fossiles et je les comprends malheureusement, nous en compatissons tous les bons comme les mauvais.

j'ai honte pour eux et le mot est encore faible. Ces hommes de l'époque ont parfaitement alignés ces murs suivant le relief de la montagne quand d'autres incapables les ont démolis.

 

aussi la suite dans le haut  var ou des groupes d' une dizaine d'individus vous détruisent toute une couche géologique, piochant, massacrant sans vergogne, laissant derrière eux le chaos c'est désolant.

je constate malheureusement que cela se reproduit très souvent, l'intérêt  pécuniaire de la vente de fossiles n'est pas innocent depuis la multiplication des ventes aux enchères sur internet etc ....

 

j'ai vu des hollandais en pleine été avec leur camping-car garé à proximité, vandalisé des strates en pleine réserve géologique au bord même de la route ,sans gêne à angles là même ou se trouve le stratotype du barrémien.

 

et d'autres encore nordiques aux alentours du lac Castillon à Castellane ou carrément ils écroulent les roches sur le bord du chemin pour ensuite émiettées, éparpillées le tout sur la route à la recherche de quelques fossiles.

je vous laisse imaginer le spectacle dans quel état ils ont laissé la route ! un désastre.

encore une fois c'est pas bien.    .   

 

les fouilles excessives qui ont entraîné la stérilisation , pour des décennies , de bien des gisements du sud-est,

et qui empêchent actuellement de mener à bien leur étude et il est alors impossible d'utiliser ces coupes

à des fins stratigraphiques de tout ces niveaux fossilifères , les dévastations que l'on peu constater actuellement

un peu partout, interdisant souvent de faire des relevés banc par banc.

 

 

 

 

 

 

les restanques,

avant qu'est-ce qu'y avait, ici.

des rochers, des bruscs, des lavandes et des messegues poussant dans dans point de terre mais eux les paysans,

tout à pic à pelle, et avec les mains, avec les ongles, ils ont bâti des restanques jusqu'au plus haut des montagnes,

oh, ils pleuraient pas leurs heures, plutôt ils regrettaient le temps passé à dormir, même si c'était guère,

mais de pays qui valaient rien, avec leur travail et aussi l'aide du vent , de la pluie, et du soleil, ça fini qu'il ont

bonifié la terre, qu'elle a mûri et leur a donné du vin, de l'huile, du pain.

c'est pour la nourriture de leurs enfants qu'ils se sont fatigués à les monter, pour de la vie, pour des vivants.

leurs murs en pierres sèches, des fois si bien ajustés que la pointe d'un couteau y passerait pas.

 

extrait = du livre "pierre le migrant"

(la bastide des espoirs)

de  danielle baudot-laksine 

 

 

source de l'image:

source de l'image:

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 18:01

Au cour d'une sortie dans mon département les alpes maritimes , j'avais décidé de visiter des niveaux oléocène en bordure méridionale  ,  pour faire des relevés de couches à bivalves < fréquent à cet endroit >. on peu découvrir des huîtres aussi dans des couches plus profondes.

longeant le cour d'eau d'une rivière qui ce jette à la mer , mon regard fut attiré par une forme bizarre sur le bord de celle-ci     -       juste dans un creux ou la rivière fait un tournant.

un os pointu, je reconnu aussitôt un outil fait par un hominidé =     fantastique découverte.

façonné par de multiple percussions, la tête de l'os est parfaitement adapté à la main < permettant une bonne prise de celui-ci  >

abandonné là il y à environ 40.000 ans avant notre ère par des chasseurs néandertaliens .  ils ont inventé à cette époque de nouvelles façons de tailler la pierre et ils ont produit en plus grande nombre des outils spécialisés , tel des burins et des grattoirs, ils ont aussi commencé à travailler l'os et l'ivoire et à produire des objets de parure.

les hommes de cro-magnon anatomiquement modernes , côtoient puis supplantent les derniers néandertaliens.

 

les poinçons en os obtenue = par fracturation d'os longs de mammifères de taille moyenne.

révèlent une parfaite connaissance de la structure de l'os , après l'extraction du support par la technique du rainurage au silex , une partie de l'épiphyse , riche en os spongieux , est transformée en poignée de l'outil , le milieu de la diaphyse , ou l'os est plus résistant , est utilisé pour façonner la pointe.

 

 

DSC03199                                                                                                       

  parfaitement adapté à la main. 

  

 

DSC03201DSC03200os de mammifère.

 

 

 

 

 

poinçon ou outil en os. ----->

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les néandertaliens relativement petits et trapus et parfaitement redressés , vivant en petits groupes dans des campements de base , et plus souvent , saisonniers .

morphologiquement bien adaptés au climats froids des périodes glaciaires , ponctués de brefs réchauffements

< créant des climats tempérés et humides > côtoyant chevaux,bisons,mammouths , rhinocéros , cerfs , rennes , bouquetins ,

lions , ours , hyènes des cavernes.

la lignée des néandertaliens appartient , comme la nôtre , au genre homo. elle s'individualise en Europe au début du

paléolithique moyen,il y a environ 300.000 ans puis disparaît , apparemment sans descendance , au début du paléolithique

supérieur,il y a 28000 ans.

                                                             christian  viale . 

 

 

L' homme n'est pas le seul animal qui pense , mais il est sans doute le seul qui pense qu'il n'est pas un animal !

" du  paléoanthropologue  monsieur  PASCAL  PICQ "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

articles " sur la grotte du lazaret " à nice ( homo erectus 170.000 ans )
articles " sur la grotte du lazaret " à nice ( homo erectus 170.000 ans )

articles " sur la grotte du lazaret " à nice ( homo erectus 170.000 ans )

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 18:11
  AU    VILLAGE    DE    BARREME     ALPES    DE    HAUTES    PROVENCE

AU VILLAGE DE BARREME ALPES DE HAUTES PROVENCE

les ammonites de l"étage barrémien sont célèbres ,les fameuses déroulées <hétéromorphes>.

le barrémien est un étage géologique du crétacé inférieur< ére secondaire> et correspond à peu prés(en fonction des auteurs) à une tranche d'age allant de -117à-113 millions d'années.

le statotype est l'affleurement désigné comme type d'un étage géologique.le site offre alors la succession de couches géologiques la plus complète et la plus continue possible.

ces couches ou strades fournissent des fossiles caractéristiques de cet intervalle de temps.

le nom donné aux stratotypes est dérivé de la localité ou ils sont décrits.ce n'est pas exactement le cas pour barrême (petit village des alpes de hautes provence) et le barrémien,car le stratotype actuel se trouve à angles.

la région de barrême-castellane est un  haut lieu de la géologie régionale et internationale. ce sont les amateurs et naturalistes du cru qui ont su attirer l'attention des scientifiques. voici 160 ans,le genre crioceratites avec l'espèce c. duvali(duvali en hommage à duval, enseignant au collége de grasse et naturaliste). de l'hauterivien.

c'est en 1862,qu'henri coquand crée l'étage barrémien à l'intérieur du cétacé inférieur, certains étages étaient l'époque regroupés sous le terme néocomien.

nous retrouveons parmi les plus célèbres ammonites déroulées de l' hauterivien et surtout du barrémien.

les crioceratites =duvalii. ,honoratii. ,emericii. acrioceras=sarasini,tabarelli, sp......ect....

moutoniceras sp,heteroceras emerici,hamulina astieri,anhamulina, mascroscaphites yvani,ancyloceras sp.....

emericiceras sp,audouliceras, costidicus,lytocriocesras,

 

Toutes des ammonites de ma collection.

les ammonites du barrémien sont particuliérement belles,souvent déroulées,aux lignes d'une exceptionnelle finesse.

elles nous font rêver à un monde marin disparu.  

 

Emericiceras koechlini.                                                                          

DSC03285.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Heteroceras leenhardtii.=13cm hauteur.

    DSC03288

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Emereciceras emerici.

    DSC03286

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Heteroceras emerici.=40 cm hauteur.

      DSC03287

 

 Hamulina astieri = 36 cm hauteur.

    DSC03284

 

 Macroscaphites yvani.

DSC03289

la trés grande variabilité de la forme de la coquille chez les ammonites hétéromorphes .

les ammonites hétéromorphes du crétacé sont toutes de ma collection !

.

emericiceras  emerici  = hauteur 70 cm

emericiceras emerici = hauteur 70 cm

à droite= pseudocrioceras coquandi (22cm)  à gauche emericiceras

à droite= pseudocrioceras coquandi (22cm) à gauche emericiceras

ancyloceras  vandenbeckii = hauteur 48 cm (ammonite du fond)

ancyloceras vandenbeckii = hauteur 48 cm (ammonite du fond)

à gauche = ancyloceras , à droite = otohoplites raulinianus, 10cm

à gauche = ancyloceras , à droite = otohoplites raulinianus, 10cm

ancyloceras audouli = hauteur 63 cm

ancyloceras audouli = hauteur 63 cm

bostrychoceras elingatum , hauteur 13 cm

bostrychoceras elingatum , hauteur 13 cm

emericiceras emerici  géante ,  hauteur = 80cm

emericiceras emerici géante , hauteur = 80cm

pseudocrioceras fasiculare ,  hauteur =33cm

pseudocrioceras fasiculare , hauteur =33cm

  3  nostoceras

3 nostoceras

au centre = heteroceras morienzense 9,5cm. à droite = ostlingoceras puzosianum 20cm

au centre = heteroceras morienzense 9,5cm. à droite = ostlingoceras puzosianum 20cm

à gauche emericiceras , à droite crioceras

à gauche emericiceras , à droite crioceras

astiericeras astierinaum

astiericeras astierinaum

aegocrioceras raricostatum = 8,5 cm

aegocrioceras raricostatum = 8,5 cm

groupe  de crioceratites , curnieri ....

groupe de crioceratites , curnieri ....

AMMONITES (HETEROMORPHES) du crétacé de ma collection
HELICOCERAS

HELICOCERAS

PSEUDOCRIOCERAS    breve

PSEUDOCRIOCERAS breve

ANCYLOCERAS  matheroni

ANCYLOCERAS matheroni

ANCYLOCERAS   rochii

ANCYLOCERAS rochii

AMMONITES (HETEROMORPHES) du crétacé de ma collection
tout à gauche  mariella  lewesiensis  hauteur = 25 cm , 1er plan à droite  barrancyloceras  coglievinai

tout à gauche mariella lewesiensis hauteur = 25 cm , 1er plan à droite barrancyloceras coglievinai

MARIELLA  cenomensis

MARIELLA cenomensis

bloc à gauche  SCAPHITES  nebrascense  ,  au centre  premier plan  JELETZYITES  spedeni

bloc à gauche SCAPHITES nebrascense , au centre premier plan JELETZYITES spedeni

à droite  DIDYMOCERAS  nebrascense , à gauche  calycoceras  vergonsense

à droite DIDYMOCERAS nebrascense , à gauche calycoceras vergonsense

MARIELLA  paraturrilites albien

MARIELLA paraturrilites albien

TURRILITES    albien

TURRILITES albien

le barrêmien

domaine pélagique.

le barrêmien est composé

de 2 sous étages "inférieur et supérieur"

de 8 biozones .

de 10 sous zones.

et de 18 biohorizons .

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 17:27

le tragosome est tres rare , il est présent en france dans le bas des vosges,la région de chamonix,et surtout dans les alpes maritimes <dans la haute vésubie> et depuis peu le cheiron <gréoliére les neiges> région nouvelle

ou david viale a découvert cet été un tres beau spécimen qu'il a  photographié et ensuite relaché.

grand de plusieurs centimétres.

le tragosome  insecte magnifique d'un noir brilland.. ce fossile vivant qui aurait survécu aux glaciations? pond uniquement lors des soirées chaudes et orageuses de juillet..

le tragosome fait parti de la famille des coléoptéres, ils pondent dans troncs d'arbres morts .

ensuite les larves ceux n'ourrissent que de bois en décomposition,en clair, elles n'attaquent pas les charpentes des maison.

il est donc souhaitable que le bois mort soit réabilité,il préserve la biodiversité et participe à la survie de nombreuses espèces.. bref il convient de laisser un pourcentage de souche et bois morts pour que notre tragosome puisse survivre encore des millénaires.

 

 

DSC03034.JPG

 

david avec le tragosome.

DSC03037

DSC03040

le très rare tragosome,avant de retrouver la libertée.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 17:22

ce fossile unique trouvé sur une pente d'éboulis en contrebas d'une falaise d'un age compris entre 90 et 65 millions d'années,c'est-à-dire le cretace supérieur.

il s'agit d'un bloc de calcaire présentant une succession de vértébres d'environ 4cm de diamétre,s'organisant en une colonne vertébrale d'environ 84cm.

les autres vertébres sont désorganisées,mais restent proches de la colonne vertébrale.cette désorganisation est sans doute liée à une fossilsation pertubée du squelette  .ce squelette appartient donc à la famille des vertébrés.

si l'on observe de prés les vertébres,on pourra constater qu'elles n'ont pas leur géométrie originelle,mais qu'elles sont déformées, cisaillées.

cette déformation est liée à la compréssion qui régnait <et régne encore> lors de la formation des alpes.

a la vue des vertébres il s'agirait d'un squaloide=ce requin pourrait soit appartenir à la famille des charcharidés <actuellement requin lisse ou grand requin> ? soit à celle des lamnidés <actuellement les plus grands requins connus, grand requin pélerin> , on serait là en présence d'une espéce qui a évolué depuis le cretace jusqu'à nos jours.

ce fossile est en tout points remarquable.par sa taille bien sur, par la très bonne conservation des vertébres .

en effet,les fossiles de vertébrés sont rares dans les terrains sédimentaires des alpes maritimes, plus abondants dans le bassin de digne.       < mais surtout qu'il s'agisse d'un vertébré>

les requins ont un squelette cartilagineux,certaines espéces ont opéré au cours de l'évolution une ossification des vertébres permettant une meilleur fossilisation.

on dénombre dans notre département de nonbreuses espéces d'invertébrés telles que les ammonites du jurassique et cretace, les rhizopodes du tertiaire,les spongiaires du cretace ,quelques échinodermes et de nombreux mollusques, mais peu de vertébrés.

ce fossiles est donc une exception paléontologique.

 

  ce fossile est aujourd'hui conservé à guillaumes au sein du musée des arts et tradition populaires.

 

 

  

fossile du requin------->  Sans titre 7

 

il y a 250 millions d'années s'installait sur notre département une mer appelée <téthys> c'est dans celle-ci que,durant des millions d'années,se sont déposés des sédiments et qu'une vie marine s'est développée au rythme de l' évolution .

de nos jours,ces sédiments forment les roches sédimentaires et constituent une grande partie des paysages de notre département.

quand à la vie,elle s'est fossilisée,pour un temps seulement dans la roche.ainsi,il n'est pas rare en se baladand dans l'arriére-pays  de trouver des fossiles marins, fossile témoignant d'une époque bien révolue de nos jours,ou l'homme n'occupait pas encore les rivages de notre département la cote d'azur.

 

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 15:53

au cours de l'histoire géologique trés longue et tres conplexe de notre région, la période qui suit le soulévement de la chaine montagneuse des alpes est particulièrement intéressant car elle voit s'installer, peu à peu,le paysage qui nous est familier de nos jours.

il y a quelque 4à5 millions d'annees,une partie des alpes maritimes était encore submergée par la mer et un grand golfe noyait toute la région de cagnes,vence,la gaude et pénétrait profondément jusqu'à saint martin du var.le site de nice était encore sous les eaux .

puis peuà peu ce golfe se combla par tout les martériaux arrachés à l'arrière-pays et meme au mercantour par des cours d'eau puissants. ce sont ces galets et ces sables trés compacts qui constituent de nos jours les collines ds la basse vallée du var ainsi que celles d'ailleurs de la vallée de la cagne et du site du haut -de-cagnes

la mer ne s'est retirée de cette région que progressivement et pendant trés longtemps elle modifiait constamment sa ligne de rivage par une série de reculs et d'avancées.

 

et en 1975 lors des premiers travaux de terrassement de l'autoroute, m. irr avait repéré entre l'hippodrome et le domaine du loup la présence d'anciennes vases riches en  empreintes de roseaux et de gastéropodes et crustacés d'eau douce.

et là dans cet ancien étang à l'occasion pratiquement des derniers travaux de terrassement que m.irr fut intrigué  un jour par la présence d'esquilles d'os,brunes,dans le talus de la rocade.

ce qui devait le conduire à la mise au jour du squelette presque complet d'un rhinocéros qui avait du venir mourir sur le bord de l'étang ou avait été amené là par les eaux à l'etat de cadavre.

le dégagement d'un fossile aussi volumineux< 3 métres de long> est toujours une opération délicate. il fut enlever en trois blocs qui durent etre consolidés avant leur transport.

il y a plus de 700.000 ans  un rinocéros est venu mourir là,ce qui permet de dater ce retour temporaire de la mer qui la recouvert .

fossile reconnu comme un rinocéros étrusque <dicerorhinus etrucus> et le situe entre 700.000 et 100.000  d'années.

 

découverte importante tant au point de vue  de la préhistoire que de la géologie de notre région . cela constituera certainement dans l'avenir un élément de datation repére pour d'autres gisements quarternaires du sud de la france.

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 16:33

la plus grande ammonite dont il ait été fait mention dans le crétace francais .La découverte éffectuée jadis,à proximité du village de drap alpes maritimes par un naturaliste ph.gény.  ce spécimen était enclavé entre d'énormes bancs de calcaire marneux,compact et bleuatre de l'étage cénomanien. il a été impossible de l'extraire dans sa totalité ,ce qui aurait nécessité de forts travaux de démolition,la partie demeurée dans le roc atteignant presque le quart de la totalité du test.

 

ph. gény a donné les dimensions de son fossile le diamétre atteignait 1,60m et l'épaisseur 0,30m. il a été précisé que sur place la piéce toute entiére avait un diamétre d'environ 2 métres.

 

toutes ces précisions sont contenues dans une lettre adressée par ph.gény à th. davidson le 6 février 1869.

fort heureusement,ce spéciment remarquable n'a pas été perdu th.davidson en a obtenu l'expédition à londres et il est déposé dans les collections du british museum.

les détails mentionnés par son inventeur plaident en faveur d'un age cénomanien terminal ou plus probablement ,turonien basal.

ph.gény à baptisé cette ammonite< navis neptuni n. sp. gény> à été comparé par son inventeur à< l'ammonite peramplus mantell>, ce qui en ferait un lewesiceras.

texte tiré du livre ammonites du cénomanien et turonien du sud-est de la france de  monsieur gérard thomel .

 

Sans titre 4

 

  un exemplaire d'ammonite leweiceras peramplum (mantell,1822) diamétre 1m.

 

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

leweisiceras  sp  1 ,10 m  diamétre .

leweisiceras sp 1 ,10 m diamétre .

parapuzisia  seppenradensis  (landois 1895)  1,70 m diamétre , incompléte on estime à 2,55 m diamétre réel , découvert le 22 février 1895 cretace canpanien - 72 millions d'années

parapuzisia seppenradensis (landois 1895) 1,70 m diamétre , incompléte on estime à 2,55 m diamétre réel , découvert le 22 février 1895 cretace canpanien - 72 millions d'années

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : ammonites de collection crétacé
  • : blog sur les fossiles ammonites dinosaures ,métier agriculteur,
  • Contact

Recherche

Archives

Liens